Toit Et Moi, Printemps 1972. Comment Jouer Avec Nos Enfants / L’allergie, Une Maladie Moderne ? / Cuisine Fraiche… par William Broad, Nicholas Wade, Christian Jeanmougin

La souris truquée
par William Broad, Nicholas Wade, Christian Jeanmougin

Si la fraude a cessé d’être un sujet tabou pour alimenter la presse à sensation, c’est en partie grâce à La Souris truquée. En montrant que même les plus célèbres savants, de Ptolémée à Newton, ont succombé à la tentation falsificatrice, W. Broad et N. Wade ont initié une série de travaux indispensables pour comprendre la science actuelle. A cause de sa structure hiérarchique favorisant les élites, et de ses méthodes forgées pour la recherche désintéressée de la vérité, la science est très vulnérable aux trucages, plagiats et autres abus de pouvoir. Nier qu’elle soit, comme toute autre activité sociale, le champ des ambitions, des rivalités ou des illusions rend incompréhensible l’incroyable histoire de ce biologiste qui, pour simuler l’effet d’une greffe, peignit en noir la peau de ses souris. Cette enquête sur la face cachée de la science donne de l’activité scientifique une image plus juste et plus humaine – trop humaine pour ne pas contribuer efficacement à rapprocher de la science le grand public.

Sciences sociales en voyage (Les). L’Afrique du Nord et le Moyen-Orient vus d’Europe, d’Amérique et de l’intérieur
par KIENLE Eberhard

Le présent ouvrage explore ce qui arrive aux sciences humaines et sociales lorsqu’elles se déplacent ou se « dépaysent » et analyse la façon dont elles sont affectées et transformées en retour, aux plans méthodologique, théorique et conceptuel, par leur extension au-delà de l’aire géographique de leur naissance. Concrètement, il se propose d’examiner les mutations qu’elles subissent – ou dont elles profitent – dans deux cas de figure distincts mais également importants : lorsque des disciplines formées au nord étendent leur validité au-delà de leur aire géographique d’origine pour s’appliquer à des terrains lointains et « exotiques » ; et lorsque ces mêmes disciplines sont enseignées, pratiquées, appropriées et développées dans des aires géographiques autres et des contextes historiques différents. Dans les deux cas, la production « dépaysée » des savoirs peut différer de la pratique « originale », « primitive » ou « domestique », dans laquelle le chercheur et l’objet de sa recherche appartiennent tous deux au contexte historique de formation des sciences sociales. Outre les contenus, il s’interroge aussi sur les pratiques et ceux qui en sont les porteurs, chercheurs ou institutions qui participent au transfert des savoirs ou contribuent à les recombiner et les reformuler. Pour des raisons de compétence et loin de tout présupposé essentialiste, orientaliste ou culturaliste, l’analyse se borne aux savoirs produits sur les pays arabes et la Turquie. Ne pouvant prétendre à l’exhaustivité, l’ouvrage privilégie les évolutions ayant marqué les dernières décennies et, pour des raisons tout aussi pratiques et pragmatiques, il s’intéresse à quatre disciplines en particulier : l’histoire, la sociologie, la science politique et l’économie.


Le Mas des tilleuls
par Françoise Bourdon

Autour d’un Provençal épris de liberté, une saga étourdissante de lumière et de parfums dans un siècle déchiré.

1825, en Provence.
Fils d’un riche propriétaire terrien de la région de Buis-les-Baronnies, Jean-Baptiste est injustement accusé par sa belle-mère d’avoir voulu abuser d’elle. Ulcéré, son père le bannit pour toujours du mas de son enfance.
Jean-Baptiste devient colporteur-droguiste. Il sillonne la France pour vendre des plantes médicinales et aromatiques cueillies sur la Montagne de Lure. Quand il rencontre Lilas, fille de sourciers et de guérisseurs qu’il aime éperdument et qui lui donne un fils, il croit avoir vaincu l’adversité.
Mais son bonheur s’évanouit dans les tumultes d’une Provence en révolte contre le coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Déshérité, maudit par son père jusque dans la prison où croupissent les Républicains, Jean-Baptiste comprend pourtant qu’il ne trouvera la paix qu’à une condition : reconquérir ses droits sur le mas qui l’a vu naître…


It’s Raining Love !
par Emma M. Green

 Aristo, sarcastique, arrogant : et dire qu’elle va devoir l’épouser !

***

En allant se mettre au vert dans la campagne anglaise, Pippa espère fuir les casseroles qu’elle traîne malgré elle : son foutu ex qui l’a larguée en direct sur un plateau télé, sa mère poule qui n’a de cesse de la couver depuis vingt-quatre ans, et sa tripotée de sœurs sur qui elle ne peut jamais compter.

Alors que l’actrice londonienne vit son pire cauchemar – isolée du reste du monde, les talons aiguilles plantés dans la boue jusqu’au cou –, elle rencontre le British le plus arrogant, le plus égoïste et le plus charming qui soit. Petit problème : ils ne peuvent pas se supporter. Gros problème : Alistair Blackwood lui demande de l’épouser, de tout plaquer et de s’installer dans son manoir d’aristo. Pour de faux, juste pour une sombre histoire d’héritage et d’ego.

Une proposition qu’elle ne va pas pouvoir refuser…

***

– Si tu me fais plonger, je plongerai… ajoute-t-il plus bas. Et si je plonge… tu dois plonger aussi.

Je ne comprends ce qui m’attend qu’à la seconde où je croise son regard joueur et son petit sourire provocateur. Les grands bras musclés m’attrapent par la taille. Je me débats déjà, mais trop tard. Je hurle, je ris, je jure, et Alistair me jette dans le lac en riant.

L’eau fraîche me mord la peau avant de s’infiltrer progressivement sous tous mes vêtements. Je remonte à la surface, prête à insulter copieusement mon fiancé, mais il se jette à son tour dans un de ses plongeons parfaits. Je nage jusqu’à lui pour tenter de le couler, de le noyer, mais il m’échappe facilement. Je réalise que j’ai pied en le voyant courir. Il va voir de quoi je suis capable.

Je l’éclabousse tandis qu’il fuit. Je le rattrape alors qu’il rit. Je lui bondis sur le dos et il me fait tournoyer dans les airs. Je m’accroche à sa chemise blanche trempée et je sens qu’elle se déchire sur son torse. Je laisse mes doigts courir sur sa peau, de plus en plus déchaînée, de moins en moins furieuse. Je ne sais plus si je le déteste ou si je le désire.

Dans un grognement viril, Alistair me fait passer d’un seul geste du côté face au côté pile. Mes jambes enroulées autour de ses hanches, mes bras pendus à son cou, mes fringues collées partout sur moi, je sens mes seins se presser contre ses pectoraux. Sans échanger un seul mot, on fait semblant de se battre, comme deux gamins qui n’ont pas trouvé d’autre prétexte pour se toucher. Il me tient sous les fesses, prêt à m’envoyer valser à nouveau dans l’eau. Je m’agrippe à ses épaules, tente de lui résister d’un regard noir. Il me défie du bout des yeux, du bout des lèvres. Et je l’embrasse follement, incapable de résister plus longtemps. Nos bouches humides et fraîches se trouvent et se lient d’une façon si sensuelle qu’elles ont l’air d’avoir fait ça toute leur vie. Nos langues se goûtent et s’adorent. Nos corps se rapprochent encore, s’aimantent, s’épousent, se serrent. Et se décollent quand Alistair bondit en arrière.

 

***

It’s Raining Love ! d’Emma Green, histoire intégrale.


Les clefs de la magie pratique.
par Philippe Saint-Martin

Ce livre présente les recettes les plus anciennes, les plus faciles à réaliser, les plus efficaces et les plus sûres de la Magie. Traditionnellement utilisées, elles permettent l’amélioration immédiate des situations ainsi qu’une protection définitive contre tous les dangers. L’auteur s’appuie ici sur son expérience de magiste pour nous présenter les recettes magiques fondamentales.

Catégorie