Temps Suspendu : Exploration Urbaine par Sylvain Margaine

Temps suspendu
par Sylvain Margaine

“Sylvain Margaine, Henk Van Rensbergen et Romain Veillon parcourent le monde pour photographier des lieux laissés à l’abandon. Usines, églises, théâtres, hôpitaux ou villas qui tombent en ruine fascinent par leur pouvoir d’évocation. La peinture s’effrite, les planchers sont au bord de l’effondrement, et la nature reprend ses droits. Le temps paraît ici suspendu entre les vestiges d’une vie passée et des lendemains incertains. Désormais le silence règne. Une étrange beauté, souvent froide et parfois inquiétante émane de leurs photographies. Elles nous inspirent fascination, mélancolie et nous invitent à la contemplation.”–Page 4 of cover.

Nos vingt prochaines années
par Christian Gatard

Quels seront les comportements du grand public face aux changements qui affecteront la vie quotidienne des deux décennies à venir ? Dans cet essai prospectif, Christian Gatard s’attache à repérer et comprendre comment les individus s’adapteront aux scénarios de vie que les experts imaginent aujourd’hui.
L’étude de plusieurs phénomènes (nomadisme ou sédentarité, la performance, le concept de marque et les rituels) et de thèmes clés (manger, boire, dormir, aimer, voyager, etc.) servent une approche nouvelle de la sociologie de la consommation en se basant sur des études de consommateurs ainsi que sur des entretiens menés auprès des observateurs et des acteurs socioculturels d’aujourd’hui.
Un livre pour comprendre les consommateurs et les citoyens de demain.

Psychogéographie ! – Poétique de l’exploration urbaine
par Merlin Coverley

Poétique de l’exploration urbaine !

Depuis le flâneur des villes jusqu’à l’explorateur de salon, de la dérive au détournement, la psychogéographie nous procure de nouvelles manières d’appréhender notre environnement, des méthodes pour transformer les rues familières de notre expérience quotidienne en quelque chose de nouveau et d’inattendu.

Depuis Guy Debord et les situationnistes jusqu’à Jacques Réda, Iain Sinclair ou Will Self, en passant par Stevenson, Baudelaire, Léon-Paul Fargue ou Jacques Yonnet, nombreux sont les adeptes de la psychogéographie qui ont couché par écrit leurs errances et leurs explorations urbaines. Londres et Paris sont les territoires privilégiés de la psychogéographie, mais celle-ci peut se pratiquer tout aussi bien à New York ou à San Francisco, à Lisbonne ou à Bruxelles.


Enjeux de la sociologie urbaine
par Michel Bassand, Vincent Kaufmann, Dominique Joye

C’est autour des problématiques soulevées par la sociologie urbaine contemporaine que sont réunis quelques-uns des meilleures spécialistes francophones en la matière. Il s’agit d’une deuxième édition, profondément remaniée, augmentée et actualisée. Sont traités au fil des 18 chapitres de cet ouvrage, les dynamiques métropolitaines, les mobilités et les réseaux, les inégalités sociales et fragmentations urbaines, les notions de temps et de quartier ainsi que les imbrications entre l’économique et le politique dans la production des formes urbaines. Après une ouverture consacrée à l’état de l’art, chaque chapitre fait le bilan d’une abondante bibliographie, introduit des recherches originales et conclut en mettant en exergue les apports des résultats présentés pour la compréhension du phénomène urbain. Soucieux de s’approprier les apports d’autres disciplines, cet ouvrage renouvelle les théories et méthodes de la recherche urbaine. L’ouvrage se termine par un chapitre conclusif qui prend la forme d’une ouverture sur les grands débats qui animent la sociologie contemporaine.

Maîtrise d’œuvre urbaine
par Alain Charre

Se gardant d’être un modèle, ni même à proprement parler une méthode, la Maîtrise d’Œuvre Urbaine est une nouvelle façon de penser et de produire la ville. Elle place l’urbaniste en amont de la commande afin de susciter une organisation urbaine progressive et cohérente. Les Ateliers de Cergy-Pontoise n’en sont pas seulement les promoteurs, ils en sont les instigateurs aussi bien en Asie qu’en Ile-de-France. A l’heure où les rêves les plus étranges émergent des confluences de toute sorte, à l’heure où la planète devient pour tous une scène dramatique et les villes de simples instruments, la Maîtrise d’Œuvre Urbaine est en passe de trouver dans l’Art une autre résistance, une autre pratique du monde, cet autre regard oblique que lui permet la théorie voilée qui l’anime.

Catégorie