Nous Deux Flash N? 1388 Michele Morgan, Peintre Abstrait Du Dimanch par Elie Wiesel

Le Procès de Shamgorod, tel qu’il se déroula le 25 février 1649
par Elie Wiesel

Shamgorod, village perdu d’Europe centrale, au tournant d’un siècle. En ce jour de Pourim – la fête des fous, des enfants et des mendiants, où tout le monde s’amuse, s’enivre et rêve d’un monde meilleur -, trois comédiens ambulants s’installent à l’auberge pour divertir la communauté juive. Mais il n’y a plus de communauté juive à Shamgorod : un pogrome l’a récemment décimée. Plus de spectateurs, donc, pour le Pourimschipel, le ” jeu de Pourim “, sinon l’aubergiste et sa servante.

La farce commence pourtant. Mais, dans ce climat de violence, de haine et de mort, voici qu’aux rires succèdent peu à peu l’angoisse, le doute et la colère contre un Dieu incapable de défendre ses enfants. Le jeu de Pourim devient procès. Qui donc est coupable ? Que sont les accusateurs et qui se proposera pour défendre Dieu ? Quant au verdict, de toute façon, il ne vaudra rien au moment où s’annonce un nouveau massacre.

Fêtes et tueries, farce de villages et tragédie du destin juif, réquisitoire passionné alors que la mort s’approche, foi et pessimisme : ces éléments contradictoires envahissent tour à tour cette œuvre dramatique dont l’auteur rappelle ainsi la genèse : Au royaume de la nuit, j’avais assisté à un procès bien étrange. Trois rabbins érudits et pieux avaient décidé un soir d’hiver de juger Dieu du massacre de ses enfants. Je me souviens : j’étais là et j’avais envie de pleurer. Seulement là-bas personne ne pleurait. “


Une école Freinet
par Yves Reuter

L’échec scolaire est important, précoce et socialement différencié. Face à ce constat récurrent, les débats sont vifs sur les causes et les solutions possibles. Attribuer le dysfonctionnement à ce qui serait de l’ordre de l’innovation revient, par voie de conséquence, à prôner un retour à la tradition. Dans ce cadre, les pédagogies “alternatives” sont rejetées en bloc. Il s’agit donc ici d’amplifier les recherches sur ce sujet.

Lise et Lulu
par Lise LEVITZKY, Bertrand DICALE

Gainsbourg inédit

Pendant longtemps, personne ne savait qui était Lise Lévitzky. On croyait pourtant tout connaître de la vie de son premier mari, Serge Gainsbourg, qu’elle avait épousé quand il s’appelait encore Lucien Ginsburg ? Lulu.

Du jour de leur rencontre, le 5 mars 1947, jusqu’à ce 5 mars 1991 où elle l’accompagne à sa dernière demeure au cimetière du Montparnasse au milieu d’une foule qui ignore jusqu’à son nom, Lise a vécu plus de 40 ans d’amour, de complicité, de disputes et de retrouvailles avec Serge Gainsbourg.

Pour la première fois, elle raconte leurs années de bohème et de vache maigre. Elle révèle pourquoi Lucien a choisi de devenir Serge, pourquoi il a abandonné la peinture, pourquoi il a, plus tard, réécrit son passé. Elle révèle les secrets de chansons célèbres comme ” Le Poinçonneur des Lilas “, ” Elaeudanla Téitéia ” ou ” Ce mortel ennui “. Elle revient sur des dizaines d’épisodes inconnus de la vie de la star. Elle explique beaucoup d’aspects de la personnalité de Gainsbourg, de son mépris pour l’avant-garde à son besoin viscéral de faire fortune en passant par son donjuanisme forcené, ses angoisses de créateur, son alcoolisme ou sa passion maniaque pour les objets d’art…

Histoire d’amour hors norme, Lise et Lulu est le document ultime qui manquait à la connaissance de la vie et de l’œuvre d’un des plus grands génies de la culture populaire française.


Notre Chanel
par Jean Lebrun

Jean Lebrun, agrege d’histoire, journaliste, est producteur a France Inter de l’emission La marche de l’histoire et auteur de Lamennais ou l’inquietude de la liberte (Fayard, 1981), d’essais sur le journalisme (Bleu autour) et des Grands Debats qui ont fait la France (Flammarion, 2014).

Dis, ce livre, tu l’ecriras ? Des annees plus tard, Jean Lebrun l’a ecrit pour son compagnon Bernard Costa, disparu en 1990. Ce fou de couture, qui savait ses jours comptes, l’avait entraine a travers la France dans une enquete sur Chanel.En historien et en conteur, Jean Lebrun deroule leur road movie, de l’abbaye d’Aubazine au champ de course de Pau, de la boutique de Biarritz a l’usine de Maretz, d’un chateau l’autre: Corbere, Le Mesnil-Guillaume… Jusqu’a ce que la mort de Bernard interrompe leur enquete, qui s’arrete avant la resurrection de Chanel, en 1954.Entre la Belle Epoque et la Liberation, ce recit conduit vers des lieux moins attendus que la rue Cambon ou le Ritz, croise des personnages qu’on ne croyait pas si proches de Mademoiselle, tel Robert Bresson qu’elle couva et inspira. Il fait revivre a la fois l’insaisissable Chanel, et un anonyme de trente-cinq ans qui l’avait choisie pour fee. Ce qu’elle etait aussi.
Edition augmentee


Le nid du loriot
par Ariel Volke

Ce roman raconte un voyage sensuel dans l’Amérique des années 1930. Dans un ranch près de Waco, des femmes masquées et un jeune homme, Clay, pris d’amour fou pour l’une d’entre elles, Stella, entrent dans une collision permanente. Grande épopée de l’animalité, cet ouvrage est un conte cruel, flamboyant et baroque, raconté avec une audace sans demi-mesure, placé juste au point d’intersection de la brutalité charnelle et de la tendresse. Stella sera pour le jeune Clay une exceptionnelle initiatrice à la jouissance et lui fera connaître la nature insondable des plaisirs féminins.


Catégorie