Les Neuf Vies D’al-Qaida (Documents) par Mario Bettati

Le Terrorisme
par Mario Bettati

Avec ce livre, Mario Bettati dresse un état des lieux précis et exhaustif du terrorisme : quels sont les pays touchés ? Où se trouvent les camps d’entraînement ? Existe-t-il un profil type du terroriste ? Quels types d’armes sont utilisés ? Puis il montre que, face à une menace protéiforme, les réponses des États sont devenues également multiples : juridiques, avec le développement des conventions internationales, et surtout régionales, administratives avec le renforcement de la coopération des services de police, douanières évidemment, financières, enfin, avec la surveillance de plus en plus efficace des flux d’argents. Certes, il reste encore des progrès à faire pour endiguer le terrorisme. Et Mario Bettati le souligne avec force : seule la coopération internationale permettra de l’éradiquer définitivement. Mario Bettati, agrégé des facultés de droit, ancien doyen, est professeur émérite à l’université Paris-II. Conseiller de Bernard Kouchner (ministre des Affaires étrangères et européennes), il a initié et promu avec lui le droit d’ingérence humanitaire et écologique. Il a notamment publié Le Droit d’ingérence et Le Droit international de l’environnement.

Djihad : D’Al-Qaida à l’État Islamique, combattre et comprendre
par Claude Moniquet

Entre extrémisme et terrorisme, qui se cache réellement derrière ce nouveau régime de la terreur ?

Délinquants, convertis, solitaires ou marginaux, hommes ou femmes : ils remplacent les premiers combattants d’Al-Qaïda. Tous tentent de se purifier par la guerre sainte ou de donner un sens à leur vie. Fini les grands attentats comme le 11-Septembre et place aux actions posées par des solitaires ou des “micros cellules” extrêmement difficiles à pénétrer. Ceux que les Anglo-Saxons appellent les “homegrown terrorists”, c’est-à-dire “les terroristes de l’intérieur”, nés et élevés en Europe ou aux États-Unis, vivent au cœur même des pays qu’ils vont cibler par leurs attentats. Ce ne sont pas des “idéologistes”, mais des révoltés mus par la haine… Pour la première fois, un livre raconte qui ils sont, dévoile leur recrutement, leur formation et endoctrinement. De plus, en se basant sur l’étude de plusieurs centaines de cas, l’auteur dégage des “profils types” de ceux qui menacent notre société.

Un ouvrage complet et fouillé pour mieux comprendre les motivations et enjeux qui se cachent derrière nos conflits modernes.

EXTRAIT

Sommes-nous « en guerre » contre le terrorisme ou non ? La question pourra sembler anecdotique à certains mais d’autres la trouveront inutilement provocatrice. Je pense, moi, qu’elle est fondamentale car bien plus que d’une simple querelle autour des mots et du sens qu’on leur donne, la réponse que l’on apportera à cette interrogation déterminera la manière dont le problème sera traité. Qu’il s’agisse d’une « simple » question sécuritaire, d’une forme particulièrement virulente de criminalité et on le réglera par le seul recours aux moyens judiciaires, quitte à prendre quelques nouvelles lois et à se livrer à un « saupoudrage » de mesures sociales et politiques destinées à prévenir le mal. Mais si c’est bien d’une « guerre » qu’il s’agit, alors il faudra accepter qu’elle puisse durer un temps indéterminé et, surtout, admettre que seule une articulation de méthodes militaires (à l’extérieur) et sécuritaires (dans nos pays), mais aussi la prise en compte de dimensions idéologiques, historiques et stratégiques, et, au-delà, la constitution d’une alliance de circonstance aussi large que possible permettront, à terme, d’éradiquer la menace, de détruire, réduire ou contenir ses vecteurs et finalement, de triompher. Et il faudra alors reconstruire les conditions d’une « paix » juste et durable.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Claude Moniquet a été journaliste et a travaillé vingt ans pour la DGSE, le renseignement extérieur français. Durant plusieurs années, il a été consultant de CNN pour le renseignement et le terrorisme international. Co-fondateur de l’ESISC, une société de renseignements privés et d’analyse du risque lié à la violence politique et au crime organisé, il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont dix sont consacrés à l’histoire du renseignement, au terrorisme, au djihad et au Moyen-Orient.


Les archives secrètes d’Al-Qaida
par Roland Jacquard

Après le succès international du précédent livre de Roland Jacquard Au nom d’Oussama ben Laden, devenu un best-seller mondial avec des traductions dans une vingtaine de langues, ce deuxième ouvrage ouvre les archives secrètes d’al-Qaida, faisant découvrir les futures menaces, y compris en France, de l’organisation terroriste et les noms de ceux qui peuvent succéder à Oussama ben Laden. Un document choc déjà salué par les médias français (Le Figaro Magazine, Paris-Match, TF1, Europe 1) et internationaux (Herald Tribune, Wall Street Journal, CNN, Time Magazine), comme un livre passionnant, bourré de révélations, de documents et de photos inédits. L’auteur a été amené à s’exprimer sur le sujet devant les Parlements français et européen, le Congrès américain, l’ONU, l’Institut des hautes études de Défense nationale. Et il a été consulté par la Présidence de la République française et le Conseil de l’Europe sur les menaces futures du terrorisme de masse, représentées par al-Qaida et Oussama ben Laden.

Les fils d’Al-Qaïda
par Antoine Dreyfus

Fils d’un ami d’Oussama Ben Laden, Abdurahman Khadr fut poussé par son père à devenir kamikaze pour la gloire du patron d’Al-Qaïda. Mais le jeune homme, qui avait effectué cinq séjours dans les camps d’entraînement afghans, refusa. Il préféra profiter de la vie plutôt que de tuer des innocents. Lorsque les Américains débarquent en Afghanistan fin 2001, Abdurahman Khadr devient un informateur de la CIA. Placé dans la prison de Guantanamo pour essayer de soutirer des renseignements aux prisonniers, il ne supporte pas les conditions de détention. Formé par un maître espion, il est finalement envoyé en Bosnie pour infiltrer les filières de djihadistes vers l’Irak. Au long de cet incroyable récit, l’auteur détaille le parcours de plusieurs djihadistes, l’intimité d’Oussama Ben Laden, l’échec de Guantanamo, et l’émergence d’une nouvelle génération de combattants islamistes qui veut la destruction de l’Occident.

Les Neuf Vies d’Al-Qaida
par Jean-Pierre Filiu

Neuf vies en vingt ans, tel est l’incroyable parcours d’Al-Qaida. Bien avant le 11 septembre 2001, l’organisation de Ben Laden s’est forgée dans les confins afghans et a tissé sa toile planétaire à partir du Soudan. Mais c’est à l’ombre des talibans qu’elle a donné toute la mesure de sa violence. Al-Qaida est la première formation terroriste à vocation mondiale. Depuis l’impitoyable guérilla d’Arabie au bain de sang de l’Irak, c’est le tableau d’un réseau en perpétuel mouvement, capable de frapper au cœur de l’Europe comme de s’étendre jusqu’en Afrique du Nord. Pourtant, Al-Qaida perd pied dans les pays musulmans et elle combat pour sa survie sur le sol du Pakistan. Du sort de cette bataille dépend une partie de notre sécurité à tous. Cet ouvrage, puisé aux meilleures sources, nous livre les clefs du tragique succès d’Al-Qaida et explore les voies de sa possible disparition. Ce livre présente pour la première fois, de manière claire et très documentée, l’ensemble des données vérifiées sur l’organisation de Ben Laden. Il est le récit des huit métamorphoses successives d’Al-Qaida au fil de son étonnante histoire. Il permet de dissiper de très nombreuses zones d’ombre : – Ben Laden et ses partisans ne portent aucune responsabilité dans la défaite soviétique en Afghanistan, ni dans l’humiliation américaine en Somalie. – Ben Laden n’a plus quitté les confins afghans depuis 1996, date à laquelle il a été expulsé depuis le Soudan vers cette région… sous la pression des États-Unis et de l’Arabie saoudite. – Al-Qaida voulait par le 11-Septembre attirer l’armée américaine en Afghanistan : elle se préparait dès 2001 à une guerre de longue durée. – Al-Qaida a mis plus d’un an à s’investir dans le jihad en Irak, car sa priorité allait en 2003-2004 à la campagne terroriste en Arabie. – Les membres d’Al-Qaida n’ont jamais été plus de mille à deux mille, mais chaque défaillance individuelle a été punie sans pitié ; les effets miroirs de l’Internet ont permis d’exagérer la puissance réelle de l’organisation. – L’Allemagne est aujourd’hui le pays occidental le plus menacé par Al-Qaida et ses partenaires. Outre ces révélations, cette recherche est nourrie par de nombreuses années d’observation du phénomène Al-Qaida (avec accès direct à sa production en arabe) et de relations suivies avec les meilleurs spécialistes mondiaux de la question. Elle expose avec précision les forces et les faiblesses de la première organisation terroriste à vocation mondiale. L’administration Obama peut enfin emporter la victoire contre l’hydre du 11-Septembre, mais Al-Qaida peut encore se transformer, cette fois en s’identifiant avec la frange la plus extrême du jihad pakistanais. Actualité été/automne 2009 : la bataille entre les forces de l’Otan (Américains) en Afghanistan et les talibans fait rage. Avant le retrait annoncé, le renforcement des troupes a pour but de couper Al-Qaida de ses soutiens et de la détruire ; voire de capturer ses chefs. Dans le même temps, l’État pakistanais est menacé par les talibans, qui sont aux portes de sa capitale…

Catégorie