Les Mondes De L’islam : Une Foi, Des Cultures par Paolo Dall’Oglio, Eglantine Gabaix-Hialé

Amoureux de l’Islam, croyant en Jésus
par Paolo Dall’Oglio, Eglantine Gabaix-Hialé

Au cœur du désert syrien, Paolo Dall’Oglio, s.j., a fondé la communauté monastique de Deir Mar Moussa. Dédiée au dialogue islamo-chrétien, la communauté, mixte et œcuménique, accueille tout au long de l’année des milliers de musulmans ainsi que des visiteurs de toutes nationalités. Fort de ses trente ans d’expérience et d’engagement, Paolo Dall’Oglio, en dialogue avec Églantine Gabaix-Hialé, prend ici position sur la relation entre l’Église, plus spécifiquement l’Église catholique, et la religion musulmane.

Comment vivre ensemble et à quoi bon vivre ensemble ? Quelle est l’originalité des deux religions ? Comment s’opèrent l’évangélisation et l’inculturation de la foi chrétienne en milieu musulman ? Quelle est la valeur théologique de la prophétie de Muhammad du point de vue chrétien ?

Face à la résurgence des théologies exclusives, à la mode depuis qu’une certaine peur de l’Islam a fait surface, le lecteur trouvera ici une position de théologie d’ouverture, explicitement assumée comme inclusive, les exigences radicales de la foi chrétienne y étant vécues en profondeur. L’ambition de cet ouvrage est de proposer une espérance que seul l’engagement en faveur de l’autre rendra légitime et réaliste.
Paolo Dall’Oglio est italien. A étudié l’arabe au Liban et rédigé une thèse sur L’Espérance en Islam. Ordonné prêtre dans le rite syriaque catholique, il rebâtit le monastère avec l’aide de volontaires et fonde la communauté de Deir Mar Moussa réputée pour son action en faveur de la paix et du dialogue des cultures et des religions. Il vient d’être fait docteur honoris causa à Louvain (Belgique).


Culture et religion en Afrique au seuil du XXIE siecle
par Latoundji Lalèyê, Issiaka-P.

Revendiquer sa culture, exiger son droit à la diversité culturelle ou procla-mer son appartenance à un groupe de croyants et s’emparer du fanion de cette croyance pour perpétrer des actions dès lors qualifiées de « saintes », pour terroriser ses semblables en leur imposant sa vision des choses et sa loi, telles sont, à n’en pas douter, deux des caractéristiques les plus préoccupantes de l’entrée de nos sociétés dans ce vingt-et-unième siècle qui commence. C’est pourquoi les textes réunis ici ont été jugés aptes, à ouvrir une réflexion sérieuse et méthodique sur la religion et la culture en Afrique au seuil du 21ème siècle. Les contributions réunies dans ce volume s’ouvrent par une interrogation et, plutôt que de se fermer, elles se terminent par une ouverture sur des horizons de recherche. Il y a là de quoi ouvrir et alimenter les enquêtes que seuls ou en groupes structurés les spécialistes des sciences de l’homme sont invités à imaginer et conduire sur la religion et la culture de l’Afrique d’aujourd’hui.

Claiming its culture, demanding its right to cultural diversity, or proclaiming its membership of a group of believers and taking possession of the flag of that belief in order to perpetrate actions that are then called "holy", to terrorize its fellows by imposing on them His vision of things and his law, are undoubtedly two of the most worrying features of the entry of our societies in the twenty-first century. For this reason, the texts gathered here have been deemed fit, to open a serious and methodical reflection on religion and culture in Africa at the threshold of the 21st century.


L’Islam n’est pas voilé, il est culte
par Mohamed Talbi

Le livre essentiel sur l’Islam par le grand penseur tunisien.

Histoire, Monde et Cultures religieuses. N-28. D’une croyance à l’autre, le cas de l’islam
par SAAIDIA Oissila (dossier dirigé par)

Le Dossier D’une croyance à l’autre, le cas de l’islam, Dirigé par Oissila Saaïdia aves les contributions de Mohamed-Chérif Ferjani, Katia Boissevain, Macoumba Diop, Frédérique Louveau, Lionel Obadia, Mustapha Oukacha, Bernard Botiveau. Les bouleversements qui ont touché une partie du monde arabe incitent à dépasser des discours qui insistent sur une exception musulmane caractérisée par l’immobilisme des croyants et des adhésions religieuses. De cette exigence est issu le projet de constituer un dossier initialement intitulé « Sortir d’une religion : le cas de l’islam ». Mais une rencontre scientifique, organisée à Tunis en avril 2013 avec l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain de Tunis, a conduit à une approche plus équilibrée dont témoigne le titre finalement retenu. La qualification de « sortie » de l’islam ne rendait pas compte d’expériences où les intéressés continuent à se vouloir solidaires de leur communauté croyante d’origine. La focalisation exclusive sur les cas de conversion hors de l’islam, généralement au profit du protestantisme évangélique, risque par ailleurs de faire passer au second plan la circulation des croyants au sein même de l’islam, notamment entre sunnisme et chiisme. Les croyants bougent, en islam comme dans les autres religions. Il est temps de dépasser le procès d’un islam virtuel qui serait irréconciliable avec la liberté religieuse et d’observer comment les choses se passent sur le terrain, au sein de sociétés, en majorité musulmanes. Varia Prosélytisme et/ou da’wa. Réflexions sur le cas de l’islam, par Mohamed – Sghir Janjar. Chroniques Programmes de l’Iserl (Lyon), du Gremmo (Lyon) et de l’Iremmo (Paris). L’islam en ses langues : exigences du sacré et nécessités du profane, Institut d’études de l’islam et des sociétés du monde musulman. Colloque international du Crédic , Autonomie et autochtonie des Églises, Yaoundé 26-30 août 2013. Lectures À propos des changements en cours dans les sociétés musulmanes : orientations bibliographiques. Ouvrages récents publiés par Shereen El Feki, Bernard Heyberger et Rémy Madinier (dir.), Christophe Pons (dir.), Chantal Verdeil (dir.), Anne-Laure Zwilling (dir.)

Le monde de l’islam
par Lewis

Alors que l’influence de l’Islam sur le monde moderne est indéniable, cette civilisation demeure largement méconnue de la plupart des Occidentaux. C’est cette lacune qu’entend combler ce livre en familiarisant le lecteur avec les divers aspects de la foi, de l’histoire et de la culture islamiques et en lui donnant à voir ce qui fait la singularité et la grandeur de cette civilisation. Bernard Lewis, considéré dans le monde entier comme l’un des plus grands orientalistes de notre époque, a dirigé cet ouvrage et fait appel aux plus éminents islamologues pour traiter de l’histoire et de la culture de l’Islam. Au texte d’ouverture qui présente la foi de l’Islam et les peuples qui l’adoptèrent, succèdent plusieurs chapitres qui traitent des territoires et de la période où l’Islam atteint son apogée : le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, depuis le VIIe siècle et Mahomet jusqu’aux répercussions des conquêtes mongoles au XIIe siècle. Sont ainsi abordés successivement le mode de gouvernement, l’art, le soufisme, la littérature, la musique, les sciences et l’histoire militaire. Les quatre chapitres suivants sont chacun consacrés à une grande région – l’Espagne, le monde iranien, le monde ottoman, l’Inde. Le dernier chapitre, enfin, étudie l’influence occidentale sur les peuples de l’Islam à partir du XVIIIe siècle, et les multiples contrecoups et réactions qui en résultèrent. C’est par l’intermédiaire des arts visuels – qui sont parmi les plus brillants moyens d’expression de l’Islam – que le profane peut accéder directement à une culture dont il est séparé par la barrière du langage. C’est pourquoi plus de 450 documents iconographiques viennent éclairer et illustrer les divers sujets traités dans ce livre. Véritable encyclopédie de l’Islam, l’ouvrage de Bernard Lewis, unanimement salué par la presse britannique, est un grand livre de référence qui permettra au lecteur de mieux appréhender les bouleversements d’aujourd’hui.

Catégorie