Le Champagne : Une Histoire Franco-Allemande par Jean Jacques Becker, Gerd Krumeich

La Grande Guerre
par Jean Jacques Becker, Gerd Krumeich

La guerre de 1914 fut très tôt baptisée la Grande Guerre : les proportions inouïes du conflit, qu’il s’agisse du nombre des combattants et de victimes ou de l’importance des moyens engagés, ne pouvait que justifier cette dénomination. Elle impliqua toutes les parties du monde, d’où son autre nom – trompeur – de Première Guerre mondiale. Car elle fut une guerre européenne, et particulièrement une guerre franco-allemande : les batailles décisives se déroulèrent, pour la plupart, sur le sol français, et les armées française et allemande en furent les acteurs principaux. Surtout, elle n’aurait pu durer quatre ans et demi si les peuples allemands et français n’avaient eu la volonté de combattre jusqu’à la victoire, quelles que fussent la cruauté des pertes et l’ampleur des sacrifices. Deux historiens de 14-18, un Français et un Allemand, revisitent sous un angle inédit, franco-allemand, le conflit qui a donné naissance au tragique XXe siècle. Ils s’attachent, par-delà les événements militaires, à la vie des soldats et des civils, à l’évolution des systèmes politiques, à la mobilisation des sociétés et des économies, aux fluctuations du moral et à la naissance de ” cultures de guerre “. Cette approche fondée sur le dépassement des visions nationales et sur la compréhension de l’autre jette un regard neuf sur le cataclysme qui a marqué durablement le destin des deux peuples et, par-delà, celui de l’Europe.

Les arts de l’effervescence
par Musée des beaux-arts (Reims, France), David Liot

Dès le XVIIIe siècle, le champagne intrigue et fascine. Dans ses bulles se reflète un monde léger rempli de fêtes et d’excès. Autour de cet élixir sont réunis des artistes, écrivains, musiciens, cinéastes qui ont trouvé en lui une intarissable source d’inspiration, de poésie et d’extase. L’art sous toutes ses formes trouve dans son effervescence une énergie nouvelle et le champagne devient un ingrédient majeur à l’origine d’oeuvres d’art et d’architectures. Mais c’est aussi le savoir-faire de créateurs comme Lalique, Christofle ou Gallé qui sublime, de tout temps, cette boisson d’exception grâce au travail des matériaux les plus précieux. Porteur de mythes, le champagne est également le symbole d’un art de vivre à la française de renommée internationale. C’est ce célèbre breuvage que met à l’honneur cet ouvrage, à travers les oeuvres de Cézanne, Mucha, Picasso ou Lurçat. Révélant au fil du temps ses multiples facettes, le champagne et ses marques, emblèmes du luxe, deviennent symboles de la quête éperdue du bonheur.

Regards européens sur l’histoire franco-allemande
par Pierre Quillet, Nicolas Quillet

Il y a 40 ans, le Traité de l’Elysée scellait le renouveau des relations entre la France et l’Allemagne. Cet anniversaire prend toute son importance au moment où l’Europe s’ouvre à d’autres Etats. En proposant au lecteur quelques rendez-vous avec des moments, parfois méconnus mais toujours chargés de sens, Pierre et Nicolas Quillet ont voulu montrer comment ” l’asymétrie ” de l’histoire des deux pays ” offre de troublantes ressemblances “. Les ” flashes “, qui constituent l’armature de l’ouvrage, montrent bien qu’il n’y a pas ” un lien de causalité entre les événements qui se succèdent mais un rapport de signification “. En aiguisant la curiosité du lecteur, les auteurs ont voulu aussi alerter sa conscience sur les enjeux européens. Cet ouvrage est aussi l’expression d’une complicité entre un père et son fils et aussi d’une volonté de donner aux jeunes générations une ” grille ” de lecture de l’histoire franco-allemande utile pour l’avenir.

Le champagne
par Claire Desbois-Thibault, Werner Paravicini, Jean-Pierre Poussou

L’histoire du champagne est aujourd’hui en plein renouveau, notamment grâce à la publication des thèses de Claire Desbois-Thibault et de Michel Etienne. Mais l’un des aspects les plus importants de cette histoire, à savoir les liens et les relations franco-allemandes à propos de ce merveilleux breuvage, restaient à creuser. C’est donc sous l’angle d’une histoire franco-allemande que se situe très clairement ce nouveau livre consacré au champagne, sans exclusive cependant, puisqu’il est aussi question du rôle des moines et des chanoines dans son histoire au Moyen Age, sa place dans les lots de la seconde loterie nationale française en 1795, la construction de l’image du champagne depuis le XVIIe siècle, les vins de Champagne et leurs consommateurs de 1650 à 1830, ce chapitre expliquant les conditions de la transformation de ce vin en vin effervescent de grande qualité, prolongé par une analyse du contexte dans lequel la montée de la consommation de luxe a entraîné la naissance des grands vins de qualité. Si la clientèle anglaise est à l’origine de l’essor du champagne, il n’en reste pas moins que ce sont les négociants et consommateurs allemands qui ont contribué de manière décisive à son expansion en Europe à partir de la fin du XVIIIe siècle. On peut penser que cela tient à l’ancienneté des achats allemands de vins en France, ou à l’empire qu’exerça le champagne sur les usages de table à partir du milieu du XVIIIe siècle. Mais le rôle des maisons de négoce a été déterminant, soit parce que, comme pour Moët et Clicquot, il y a eu un démarchage systématique de la clientèle allemande, soit parce que naquirent des maisons allemandes du champagne : Deutz et Geldermann, Krug, le tout n’allant pas sans difficultés, soit pour reconstituer cette histoire comme le montre l’exemple d’Heidsieck, soit parce que l’occupation allemande est venue rendre compromettants ces liens pendant la seconde guerre mondiale. L’ouvrage comporte aussi deux chapitres à portée générale qui achèvent d’en faire un livre de référence, d’un côté sur l’histoire du champagne et son renouveau, de l’autre sur son histoire franco-allemande.

Le GRAND LIVRE de L’HISTOIRE du MONDE des HOMMES. Tome VII
par florent arnaud

Tome VII de l’Histoire du Grand Livre du Monde des Hommes.Décodage des années futures.

Catégorie