L’atelier De Géométrie Cm1 par Daniel Bensimhon

L’atelier de mathématiques, CM1, cycle 3
par Daniel Bensimhon

Des cahiers de soutien, d’entraînement et de perfectionnement en mathématiques, du CE2 au CM2. L’ensemble des compétences mathématiques classées selon les 5 domaines des programmes : connaissance des nombres, calcul, espace et géométrie, grandeurs et mesures, exploitation de données numériques. Pour toutes les compétences abordées, une série d’exercices progressifs repérés par leur niveau de difficulté (* ou ** ). Une incitation à l’auto-évaluation de son travail par l’enfant (chaque cahier comprend un fascicule de corrigés détachable auquel l’élève peut éventuellement se reporter).

Mathématiques CM1 L’atelier de mathématiques
par Daniel Bensimhon

“Un cahier d’exercices et d’entraînement pour maîtriser les notions de mathématiques en classe de CM1. Un cahier autocorrectif qui permet au maître de disposer de tous les corrigés et qui peut favoriser un travail en autonomie pour les élèves” (electre).

Mathématiques CM2 L’atelier de mathématiques
par Daniel Bensimhon

Ce cahier d’entraînement permet à l’élève de CM2 de disposer d’un outil de révision pour les nombres, le calcul, la géométrie, les grandeurs et mesures.

L’atelier de mathématiques CE2
par Daniel Bensimhon

– Une nouvelle édition en couleur, conforme au Programme 2016. – Des fiches soutien et des fiches perfectionnement pour mettre en oeuvre une pédagogie différenciée. – Un dispositif d’autoévaluation simple et bienveillant pour favoriser un travail en autonomie. – Un cahier utilisable quelle que soit la méthode en usage en classe : une organisation par domaine et un travail sur les compétences du programme. Contenu du cahier CE2 : – 18 fiches Nombres – 22 fiches Calculs dont 2 fiches sur les tableaux et les graphiques – 20 fiches Grandeurs et mesures dont 2 fiches dédiées aux tableaux et graphiques – 21 fiches Espace et géométrie

Jeux et enjeux de langage dans l’élaboration des savoirs en classe
par Viviane Durand-Guerrier, Jean-Loup Héraud, Claude Tisseron

L’ouvrage montre, sur des exemples de séquences de classe, comment les ” jeux de langage ” produits par l’étude de situations problématiques peuvent être guidés, utilisés par le maître pour favoriser l’élaboration des connaissances. Le caractère problématique des situations étudiées est souvent provoqué volontairement par une tâche ayant un caractère paradoxal (construire le contraire d’un carré rose, en Arts plastiques ; dire ce que dit un certain personnage par son silence, en Français). Ce caractère paradoxal va nécessiter un approfondissement de la signification des termes utilisés en rapport avec le contexte. Les analyses présentées montrent comment le travail sur la dimension ” référentielle ” du langage peut-être constitutif d’un accès à la conceptualisation. Cet accès est identifié par la capacité de l’élève à produire un discours pertinent du point de vue du contexte et du savoir en jeu. Les activités analysées relèvent de divers niveaux et disciplines : Français, Mathématiques, Physique, Biologie à l’école élémentaire et Arts plastiques au collège. Par ailleurs, l’ouvrage propose dans une partie autonome les concepts et outils du cadre d’analyse privilégié par les auteurs : la sémantique logique, et particulièrement ” les jeux de langage “, tels que les conçoit Wittgenstein, comme éléments constitutifs de la construction des significations en fonction des contextes. L’ouvrage s’adresse plus particulièrement aux futurs enseignants et à leurs formateurs, ainsi qu’aux publics qui s’intéressent au rôle du langage dans les didactiques des disciplines en jeu, notamment les étudiants des formations doctorales correspondantes.

Catégorie