La Boutique De Minnie par Erica Spindler

Rapt
par Erica Spindler

A treize ans, Harlow Anastasia Grail, fille d’une célèbre actrice, a été enlevée et séquestrée, puis s’est échappée, miraculeusement. Ses ravisseurs n’ont jamais été retrouvés, pas plus que Timmy, son ami, kidnappé avec elle. Vingt-cinq ans plus tard, elle a refait sa vie sous une fausse identité : celle d’Anna North, romancière. Seuls des cauchemars lui rappellent son tragique passé. Mais la peur reprend possession d’elle quand sa mère brise son anonymat au cours d’une interview télévisée. Et qu’une amie proche disparaît, victime d’un tueur en série qui s’attaque à des jeunes femmes rousses — comme elle. Anna se retrouve dès lors seule, impuissante, à la merci des fantômes surgis du passé…

L’héritière scandaleuse
par Carol Arens

Série « Retour à Cahill Crossing », tome 3

Amérique, 1880
Lorsque, après deux ans d’absence, Leanna Cahill revient à Cahill Crossing, elle qui fut l’enfant chérie de la petite ville voit les portes se fermer devant elle. Car non seulement elle se présente en mère célibataire, mais elle arrive accompagnée de quatre anciennes prostituées avec lesquelles elle envisage d’ouvrir un établissement de jeu. Ne dit-on pas, d’ailleurs, qu’elle-même a fait fortune aux cartes et dansé dans les cabarets ? Leanna, toutefois, se moque des rumeurs. Si elle est de retour, c’est pour découvrir la vérité sur la mort de ses parents et renouer avec ses frères afin de donner une famille à Cabe, son fils, qui n’a pas de père. Peu de temps après son arrivée, cependant, débarque un joueur professionnel, Cleve Holden. Un homme qui lui paraît familier et pour lequel elle éprouve bientôt une violente passion. Elle est loin d’imaginer ce qui amène Cleve à Cahill Crossing…


David Copperfield
par Charles Dickens

Edition enrichie (Préface, notes, bibliographie et chronologie)

Lorsqu’en 1850 il publie David Copperfield, Charles Dickens offre à ses lecteurs le premier roman qu’il ait écrit à la première personne, et, derrière l’histoire de son jeune héros, c’est aussi parfois la sienne qu’on peut lire. Mais ce que dessinent surtout les douloureuses premières années, le dur apprentissage de la vie dans une fabrique, puis la fuite et l’errance picaresque du jeune Copperfield, c’est un roman de formation où le personnage se fait son propre biographe. Il arrive alors qu’on ne sache pas si le réel évoqué est celui que l’enfant vécut au présent ou celui que l’adulte revisite au passé. Car, d’épreuve en épreuve, c’est une nouvelle image de soi que le narrateur peu à peu reconstruit, avant de devenir lui-même, à la fin du livre, un écrivain semblable à celui qui, dès le début, a pris la plume pour raconter sa vie – et nous offrir ce qui est encore aujourd’hui le plus grand roman anglais du xixe siècle.

Edition de Laurent Bury et Jean-Pierre Naugrette.


Catégorie