Essai Sur Les Débuts De La Typographie Grecque À Paris 1507-1516 par Hélène Parenty

Isaac Casaubon helléniste
par Hélène Parenty

English summary: This work examines how the Protestant intellectual Isaac Casaubon’s study and devotion to Greek texts reflects his periods approach to Letters. In promoting Greek through discourse and practice, Casaubon was in fact redefining this ill-defined discipline, creating its place in the architecture of knowledge. French text. French description: Pourquoi, à l’automne de la Renaissance, Isaac Casaubon, intellectuel protestant, brillant et peu fortuné, décida-t-il de se consacrer aux textes grecs au point d’etre salué par ses contemporains comme le meilleur helléniste de sa génération? Quelle représentation se faisait-il de ces textes? Comment justifia-t-il, à ses propres yeux comme à ceux d’autrui, de s’y spécialiser? Hélène Parenty mène l’enquête sur ces questions et montre que, plus généralement, c’est la conception que l’on se fait à l’époque de l’étude des lettres – irréductible à notre moderne littérature – qui est en jeu. Grammaire ou polymathie, philologie ou “studia humanitatis” : cette science aux contours flous, peu valorisée institutionnellement, est en quête d’identité. Promouvoir le grec, à travers des discours, mais surtout des pratiques, c’est aussi en définir la discipline et lui ménager une place dans l’architecture des savoirs.

Revue des études grecques
par

Vols. for 1888-1912 include Bibliographie annuelle des études grecques, 1887/88-1908/11, by C. E. Ruelle.

Histoire du Collège de France: La création, 1530-1560
par André Tuilier

” La création par François Ier des lecteurs royaux, qui est à l’origine du Collège de France, est le terme d’une évolution sociale, politique et culturelle qui remonte à la seconde moitié du XIIIe siècle et aux origines mêmes de la Renaissance européenne. Jusqu’en 1250, la société avait vécu sous la tutelle de l’Eglise et de la papauté qui s’était placée d’elle-même au sommet de la hiérarchie féodale et avait répondu par ses fondements dogmatiques et sa législation canonique aux impératifs idéologiques d’une société agraire où le maître et le vassal étaient unis par des liens personnels puissants. Mais la paix relative voulue par l’Eglise avait suscité parallèlement l’essor d’une économie marchande dont les intérêts étaient contraires aux droits ecclésiastiques qui étaient antérieurs à la pratique du commerce moderne. ” La conjoncture nouvelle favorisa l’essor d’une culture individuelle indépendante de l’Eglise et de son magistère. Bientôt, la découverte dé l’imprimerie, la lecture de la Bible et des textes antiques qu’elle permettait et l’introduction en Occident des classiques grecs par les Byzantins chassés d’Orient suscitèrent l’apparition d’une pensée critique fondée sur la connaissance des textes et non sur une dialectique issue du discours scolastique et de la pratique du syllogisme. Dans l’intérêt même de l’Etat monarchique, l’enseignement universitaire devait être rénové pour intégrer cette mutation. Tel était l’enjeu culturel quand François Ier créa les lecteurs royaux ad sein de l’université de Paris en 1530. ” A.T.

La bataille du grec à la Renaissance
par Jean-Christophe Saladin

Le grec, disparu d’Europe depuis les Grandes Invasions, fit un retour spectaculaire au XVe siècle. Mais l’enthousiasme des humanistes pour la langue d’Homère a fait oublier la violence des résistances que lui opposèrent les maîtres scolastiques. Lorsque Erasme osa contester la Vulgate latine au nom de la ” vérité ” grecque (1516), le scandale éclata publiquement et Luther en prit argument pour contester l’autorité de Rome, si bien que les hellénistes furent accusés de faire le jeu de la Réforme. Le statut du grec se vit étroitement lié à celui de l’hébreu, l’autre langue sacrée rivale du latin (l’Affaire Reuchlin). Pour extirper le mal à sa racine, le concile de Trente décida finalement d’imposer la légitimité du latin biblique (1545) et d’interdire l’accès aux sources grecques et hébraïques, puis de mettre à l’index les principaux hellénistes et leurs imprimeurs. Les études grecques allaient en rester durablement affaiblies dans l’Europe de la Contre-Réforme. En faisant revivre les œuvres et les hommes qui en furent les acteurs, et en dévoilant ses véritables enjeux, ce livre retrace les deux siècles de cette bataille du grec, restée un ” point aveugle ” dans l’histoire de la culture occidentale.

Catégorie