China’s Monetary Policy Regulation And Financial Risk Prevention par Margot Sève

La régulation financière face à la crise
par Margot Sève

Un ouvrage richement documenté qui revient sur les manquements réglementaires d’avant-crise et l’urgence d’une plus grande transparence à l’égard des épargnants et des investisseurs.

La gravité de la crise financière ne signifie pas que les cadres juridiques antérieurs fussent totalement exempts de « diligences régulatoires ». L’étude de ses causes laisse plutôt penser que la régulation du système financier était défaillante dans ses paramètres et son application. De ce point de vue, la crise peut être perçue comme une crise de la régulation.

Or, le système financier appelle une régulation spécifique en raison des caractéristiques des marchés qui le composent (banque, finance, assurance), complexes, innovants, globaux et interconnectés, donc menacés du risque systémique. Ce dernier justifie que les pouvoirs publics accomplissent de nouveaux efforts de régulation « systémique », associant réglementation et supervision, pour, en termes de périmètre et d’objectifs, embrasser un paradigme «macroprudentiel» et renforcer la transparence et la protection du consommateur.

Ces orientations sont décrites puis illustrées par les réglementations récentes européennes et américaine (Dodd-Frank), dont sont évalués les apports et/ou les effets pervers, relatives notamment : aux normes prudentielles ; aux institutions d’importance systémique ; aux nouvelles architectures de supervision nationale, européenne et internationale ; à la transparence des produits dérivés, des plateformes de négociation et du système bancaire de l’ombre ; aux agences de notation ; aux stress tests ; aux abus de marché ; au trading à haute fréquence ; aux moyens et pouvoirs accrus offerts aux régulateurs ; et à la séparation entre banque de dépôts et banque d’investissement.

Un ouvrage de référence sur un sujet complexe en perpétuelle évolution.

À PROPOS DE L’AUTEUR

Docteur en droit, Margot Sève est avocate au sein du cabinet Skadden, Arps, Slate, Meagher & Flom LLP et membre du comité éditorial du Journal of Regulation.

En 2012, elle soutient sa thèse à la Sorbonne ” La régulation financière après la crise”.

À PROPOS DE L’ÉDITEUR

Larcier Group, composé des marques d’édition juridique prestigieuses que sont Larcier, Bruylant, Promoculture-Larcier, propose des solutions documentaires adaptées aux besoins spécifiques de tous les professionnels du droit belge, luxembourgeois et français (avocats, magistrats, notaires, juristes d’entreprise,…).
Fournisseur historique et privilégié de toutes les sources du droit, son offre éditoriale est composée, notamment, de la base de données juridique la plus complète de Belgique (Strada lex), de plus de 300 nouvelles monographies par an, plus de 70 revues juridiques, plusieurs collections de Codes, de logiciels de calculs et d’un riche catalogue de formations. Larcier Group est l’éditeur numéro 1 dans le segment juridique en Belgique. À côté de ce segment juridique, Larcier Group s’adresse également aux professions économiques et aux professions RH en Belgique avec sa marque Larcier Business et son offre éditoriale principalement numérique.


Financial liberalisation in Asia
par Douglas H. Brooks, Monika Queisser, Organisation for Economic Co-operation and Development. Development Centre, Asian Development Bank

Rapid globalization has brought substantial benefits to developing Asia, but it has also heightened the risks associated with policy mistakes, weak financial institutions, and problems in corporate and public governance. The 1997 Asian crisis demonstrated the urgent need to rethink the sequencing and comprehensiveness of financial liberalization. Would further opening of Asia’s financial systems be helpful or counterproductive in fostering financial stability? What structural reforms do emerging economies need to undertake to ensure that capital inflows are transformed into productive investment? Which regulatory and other requirements would have to be attached to further financial liberalization? And what role should international organizations and the private sector play in crisis resolution?This volume provides answers to these questions by discussing the roots of the Asian financial crisis and suggesting several constructive approaches to crisis resolution. It is produced jointly by the Asian Development Bank and OECD Development Centre based on their fourth joint annual Forum on Asian Perspectives.

Catégorie