Biologie Moléculaire, Mutagenese Et Evolution par Cédric Grimoult

Histoire de l’évolutionnisme contemporain en France, 1945-1995
par Cédric Grimoult

L’HISTOIRE DE L’EVOLUTIONNISME CONTEMPORAIN EN FRANCE (1945-1995) ANALYSE LES DIFFERENTES THEORIES PROMUES OU SOUTENUES PAR LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTE SCIENTIFIQUE FRANCAISE DEPUIS LA FIN DE LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE DANS LES DOMAINES DE LA BIOLOGIE EVOLUTIONNISTE (GENETIQUE DES POPULATIONS, BIOLOGIE ET GENETIQUE MOLECULAIRES, PALEONTOLOGIE, BIOLOGIE GENERALE ET SYSTEMATIQUE, QUESTION DE L’ORIGINE ET DE L’EXTINCTION DES VARIETES, DES ESPECES ET DES AUTRES GROUPES DE LA CLASSIFICATION, ETHOLOGIE ET ANATOMIE COMPAREES…). LES RELATIONS ENTRE CES THEORIES SONT EXAMINEES A TRAVERS UN POINT DE VUE HISTORIQUE, SOCIOLOGIQUE, SCIENTIFIQUE ET EPISTEMOLOGIQUE DANS TROIS GRANDES PARTIES : LA VICTOIRE DE LA THEORIE SYNTHETIQUE (VERS 1945-VERS 1965), LES DEBATS AUTOUR DE LA THEORIE SYNTHETIQUE (VERS 1965-1980) ET LES CONTROVERSES ACTUELLES (DEPUIS 1980).

Les horloges du vivant
par Jean Chaline

Lamarck est le premier à avoir formulé une théorie du transformisme, mais c’est Darwin qui a donné à la théorie de l’évolution un mécanisme explicatif de la sélection naturelle.
Les recherches en génétique, biologie et paléontologie ont abouti dans les années quarante à la théorie synthétique de l’évolution. Mais de nombreuses découvertes ont remis en cause les idées principales de ce stade synthétique : la molécule d’ADN, les décalages de la chronologie et de la vitesse du développement contrôlés par des gènes de régulation.
Tous les cinquante ans la théorie de l’évolution est soumise à rénovation ; Les Horloges du vivant tentent d’en définir les grandes lignes révolutionnaires et les enjeux.

JEAN CHALINE, paléontologue, est spécialiste des rongeurs et des hominidés. Directeur de recherche au CNRS au Laboratoire des Biogéosciences de l’Université de Bourgogne, il dirige le Laboratoire de Paléobiodiversité et Préhistoire de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes.


La barque de Delphes
par Antoine Danchin

Un tableau de la découverte fondamentale de la biologie en fin de siècle, montrant comment la vie est infiniment inaccessible à la prédiction et infiniment capable de produire de l’imprévu.

L’évolution biologique en vingt propositions
par Michel Delsol, Philippe Sentis, Janine Flatin

La théorie synthétique, issue du darwinisme, explique le phénomène de l’évolution biologique par un immense jeu de mutations et de sélections; elle s’appuie sur une série complexe de théories accessoires et complémentaires. Les problèmes soulevés par cette “nouvelle synthèse”, comme on la nomme parfois, touchent à de nombreuses branches des sciences naturelles. Son élaboration a exigé une série de connaissances de diverses disciplines; son exposé nécessite donc une analyse épistémologique. Depuis une vingtaine d’années, la théorie synthétique a été beaucoup discutée. Une lecture attentive de ces critiques nous a montré que cette thèse n’avait pas été suffisamment explicitée. Nous avons donc voulu, dans cet ouvrage, en présenter un schéma général et répondre aux principales critiques qui lui ont été opposées. Après avoir rappelé les caractères des grandes théories biologiques et leur système d’argumentation, puis le type des preuves du phénomène évolutif, nous avons exposé longuement les arguments de la théorie synthétique en les regroupant en 20 propositions. Nous avons mis en évidence le grand nombre de concepts descriptifs (observations des naturalistes) et de concepts explicatifs (travaux des généticiens) qui, s’articulant et se complétant comme les pièces d’un puzzle, étayent cette théorie. Nous avons ensuite répondu aux critiques qui lui sont adressées avant d’analyser brièvement la scientificité de la théorie du “fait de l’évolution” et de ses théories explicatives.

Les Merveilles de l’Évolution
par Jean Chaline, Didier Marchand

La paléontologie découvre au travers des fossiles une succession d’événements instantanés qui, replacés dans un cadre chronologique de plus en plus précis, permettent de reconstituer l’histoire de la vie. Mais comment expliquer les grandes énigmes de l’évolution ? Comment expliquer l’apparition des plans d’organisation du vivant, depuis les insectes jusqu’aux vertébrés, comment se sont formés leurs membres, comment l’articulation de la mâchoire des reptiles a-t-elle pu se transformer en une oreille chez les mammifères, comment les serpents et les baleines ont-ils perdu leurs pattes, comment les oiseaux ont-ils pu voler et les chevaux courir dans les steppes ? Enfin, comment les singes ont-ils pu se transformer en hommes ? Comment les merveilles de l’évolution que sont, le mimétisme et le camouflage, les convergences et la symbiose ont-elles pu se réaliser ? Telles sont quelques-unes des multiples questions auxquelles ce livre peut désormais répondre, grâce aux progrès considérables effectués en biologie, en partie en génétique, mais surtout, dans ce que l’on appelle maintenant, la biologie du développement, c’est-à-dire de l’embryologie. Ces disciplines sont en train de nous livrer les grands secrets de l’évolution. Un livre synthétique, rédigé pour le grand public, dans un esprit critique, une ouverture sur de nouvelles conceptions qui remettent en cause bien des idées reçues…

Catégorie